Myriam Aziza

Myriam Aziza
Réalisatrice
France

Après de brèves études de mathématiques, Myriam Aziza intègre le département Réalisation de la FÉMIS en 1991. Elle y réalise trois courts-métrages : Sauf le Vendredi, Méprises (diffusion Canal +, France 2) et Comme on respire, primés dans de nombreux festivals. Après sa sortie de l’école, elle se consacre à la réalisation de films documentaires. Elle co-réalise avec Sophie Bredier deux documentaires autour de questions identitaires : Nos Traces silencieuse en 1998 (Festival de Berlin, primé à Entrevues de Belfort et au FID de Marseille, sorti en salles en 2000, diffusion France 3) ainsi que Séparées en 2001 pour ARTE (ACID à Cannes, primé au Cinéma du réel). Tout en poursuivant différents projets – deux courts-métrages, Le Pourboire ou la pitié en 2000 (diffusion France 3, Arte) et L’âge de raison en 2004 (diffusion Canal +, Festivals de Clermont-Ferrand, SIC Cannes, primé dans plusieurs festivals) – et le tournage en 2007 d’un troisième documentaire, L’An prochain à Jérusalem (Festival de Locarno, Mention spéciale Entrevues de Belfort), Myriam Aziza se consacre à l’écriture de son premier long-métrage de fiction, La Robe du soir (Prix du jury au Festival de Films de femmes de Salé (Maroc), Festival de Namur, New director New film (NY), BAFICI, Outfest (LA),Frameline, SANFIC). Après ce premier film sorti en salles en 2010, elle réalise son deuxième long-métrage de fiction Les Goûts et les couleurs pour NETFLIX qui aborde sous le prisme de la comédie des thèmes déjà abordés dans ses autres films : l’identité sexuelle, le judaïsme et la famille.

Myriam Aziza
director
France

After a brief stunt as a math major, Myriam Aziza joined the directing department at FÉMIS in 1991. At FEMIS she directed three short films: Sauf le Vendredi, Méprises (Canal + broadcast, France 2) and Comme sur respire, all award-winning in many festivals. Upon graduating, she devoted herself to documentary making. She co-directed alongside Sophie Bredier two documentaries on the topic of identity issues: Nos Traces silencieuse in 1998 (Berlin Festival, awarded at Entrevues de Belfort and FID Marseille, released in theaters in 2000 by France 3) as well as Separé in 2001 for ARTE (ACID in Cannes, awarded for Cinéma du réel).

Myriam Aziza is always multi-tasking, juggling various projects at the same time. In 2000 she directed Le Pourboire ou la pitié (diffusion France 3, Arte) and then L’âge de raison in 2004 (diffusion Canal +, Festivals of Clermont-Ferrand, SIC Cannes, accolades from several festivals). In 2007 she shot a third documentary, L’ An prochain à Jérusalem (Locarno Festival, Special Mention in Belfort). Myriam Aziza wrote her first feature film, La Robe du soir (Jury Award at Women’s Film Festival of Salé(Morocco), Namur Festival, New Director New Film (NY), BAFICI, Outfest (LA), Frameline, SANFIC). After her first feature film was released in 2010, she went on to direct her second feature film Goûts et les couleurs for NETFLIX. The film tackles themes that Myriam holds close to her heart: sexual identity, Judaism and the role of the family.

 

ميريام عزيزة

مخرجة

فرنسا

WordPress Themes